Prévisions dans l’ouest – 11 à 15

Wild du Minnesota 11. Wild du Minnesota

Le Wild du Minnesota est une équipe qui ne va nulle part et c’est pourquoi on a cru bon de procéder à des changements derrière le banc. Lemaire a été remercié pour ses services, et c’est Todd Richards qui prend la relève.

Marian Gaborik quitte finalement le Wild ou il était le vrai seul joueur d’impact. Son remplaçant Martin Havlat s’amène donc en renfort pour combler le poste. Les fans du Wild ne seront pas surpris de voir Havlat sur la liste des blessés, lui qui y est abonné.

L’attaque des Wilds reposera sur les épaules de Mikko Koivu qui a connu une belle saison 2008-2009. Les attentes seront encore plus importantes cette année et le jeune Koivu ira chercher +65 points. Pierre-Marc Bouchard n’a pas dépassé la barre des 50 points l’an passé, mais ce ne sera pas le cas cette année. Le meilleur buteur de l’équipe Owen Nolan avait inscrit 25 buts l’an dernier, mais il est en fin de carrière, les jeunes devront assurer la relève.

À la défense, ce n’est pas plus intéressant. Brent Burns, Kim Johnsson et Marek Zidlicky sont assez talentueux pour appuyer l’attaque et créer des occasions de marquer, mais ne possède pas le meilleur profil défensif.

Backstrom a bien fait malgré tout, mais il a subi une opération à la hanche. Il semble être en parfaite santé, mais avec le manque de profondeur de l’équipe, il sera fortement sollicité et pourrait éprouver des difficultés.

Kins de Los Angeles 12. Kings de Los Angeles

Les Kings sont une équipe de second plan, mais il n’est pas impossible qu’ils nous fassent mentir puisque la jeunesse et les nouvelles acquisitions ont un bon potentiel. Il faudra encore un peu de patience avant de les voir accéder aux séries éliminatoires.

Le jeune joueur de franchise Anze Kopitar a connu une légère régression pendant la saison 2008-2009, mais ce ne sera pas le cas cette année puisque Ryan Smith s’amène et Justin Williams n’est plus blessé… pour le moment. Williams a déjà été un joueur de 60 points et Ryan Smyth est parfaitement capable de marquer plus de 25 buts et compléter 35 passes, en plus d’amener une présence inspirante dans le vestiaire. Il ne faut surtout pas oublier Alexander Frolov qui a été l’auteur de 30 buts l’an passé et qui devrait réitérer cette saison.

Los Angeles possède une défensive sans intérêt. Drew Doughty représente possiblement le meilleur espoir à caractère offensif. Bonne nouvelle, Jack Johnson a subi son opération à l’épaule avec succès et son retour au jeu viendra stabiliser la ligne bleue. Scuderi arrive directement de Pittsburgh avec l’expérience des séries et une bague de la coupe Stanley au doigt, une belle addition.

Du coté gardiens de but, Jonathan Quick n’a pas le potentiel de transporter son équipe sur le chemin de la victoire à lui seul et il ne faudra pas compter sur Ersberg.

LOGO HOCKEY NASHVILLE SMALL Prévisions dans louest   11 à 15 13. Prédateurs de Nashville

Les Prédateurs ont manqué les séries éliminatoires pour la première fois en 6 ans. Le club a perdu de nombreux joueurs et n’a conclu aucune transaction d’importance cet été. Malgré une masse salariale de seulement 40M$, ils n’ont pas réussi (ou même tenté?) de mettre la main sur des agents libres d’impact, et non, Francis Bouillon n’est pas ce qui aidera les Preds.

L’attaque des Prédateurs possède quand même de très bons éléments offensifs. Le premier centre Jason Arnott est un compteur de 30 buts qui possède un tir sur réception fracassant. Il prend de l’âge, mais est encore une menace considérable pour l’adversaire et un ‘coach’ inspirant pour les plus jeunes. Steve Sullivan est de retour après presque 2 ans d’absence pour des problèmes sérieux au dos. On dit qu’il est totalement rétabli, mais les blessures au dos ont une fâcheuse tendance à refaire surface, demandez au gros George. Jean-Pierre Dumont a terminé à la tête des pointeurs pour une 2e année consécutive. Dumont est de loin le meilleur passeur et fabricant de jeu de l’équipe. Legwand et Erat viennent compléter l’attaque et peuvent contribuer avec 50 points chacun. À surveiller le jeune Colin Wilson qui devrait avoir du temps de glace considérant le manque de profondeur des 3e et 4e trios. Il a livré une belle performance lors du dernier Mondial des Juniors U20.

Du côté de la défensive, c’est peu inspirant. Il n’y a qu’une seule paire de défenseurs respectables auquel on peut ajouter Hamhuis si on force la dose. Shea Weber est sans l’ombre d’un doute, le défenseur le plus menaçant de l’équipe et est dans le top 5 de l’Ouest. Il possède un tir dévastateur qui a même fracturé la jambe de son propre coéquipier Martin Erat l’an dernier. Ce jeune défenseur peut générer au moins 50 points. Ryan Suter complète le duo avec beaucoup de temps de glace, car il est fiable autant à l’attaque qu’en défensive. Il devrait aller chercher 45 points.

Le départ de Mason pour St-Louis aurait dû être douloureux pour Nashville, mais Pekka Rinne a littéralement coupé l’herbe sous le pied de Dan Hellis pour s’assurer du rôle de gardien numéro un. Il a terminé la saison avec 29 victoires et 4 défaites en prolongation en 50 départs. Ça aide quand on mesure 6 pieds 5 pouces.

LOGO HOCKEY PHOENIX SMALL Prévisions dans louest   11 à 15 14. Coyotes de Phoenix

Phoenix nous a offert un spectacle divertissant cet été avec la saga Balsillie. La franchise est déficitaire depuis des années et son propriétaire a déclaré faillite. Alors que Buettman s’obstine à garder les Coyotes à Phoenix, Balsillie voudrait les déménager à Hamilton et a offert au moins 100M$ de plus que la LNH. Une saga ridicule qui ne fera rien pour aider le moral des troupes.

Sur la glace, Phoenix est une équipe moins intéressante. Le détesté Shane Doan a maintenant un nouveau centre en Matthew Lombardi. Doan est un joueur stable et fiable qui peut livrer 75 points, même avec des coéquipiers aussi banals. Lombardi sera un joueur à surveiller lui qui a inscrit 16 points en 19 parties à son arrivé avec Phoenix.

Peter Mueller n’a que 21 ans, mais il représente le meilleur espoir offensif parmi la jeunesse. Il est un passeur talentueux et on bon fabricant de jeu. Par contre, il doit travailler son jeu défensif et être plus constant. Il devrait être en mesure d’offrir 50 points. Boedker et Turris, 19 ans et 20 ans respectivement, sont deux autres jeunes prometteurs. Il est encore tôt pour se prononcer, mais ils semblent raisonnables de s’attendre à une quinzaine de buts chacun et une vingtaine de passes.

La défensive s’est améliorée avec l’arrivée du vétéran de 36 ans Adrian Aucoin. Il viendra aider Ed Jovanovski qui possédait le pire différentiel l’an dernier. Jovanovski est par contre un joueur dangereux à l’attaque et sur l’attaque massive. Yandle jouera sa 3e année dans l’uniforme et obtiendra beaucoup plus de temps de glace.

Ilya Brizgalov est un gardien sous-estimé. Il a tout de même mené la Russie à une médaille d’or lors des Séries mondiales. Mais, que peut-on faire devant une défensive poreuse et une attaque qui ne produit pas?

LOGO HOCKEY COLORADO SMALL Prévisions dans louest   11 à 15 15. Avalanche du Colorado

L’Avalanche du Colorado a perdu les services de Joe Sakic qui a finalement décidé d’accrocher ses patins après une carrière absolument exceptionnelle. L’équipe était déjà en pente descendante et cela vient clouer le cercueil.

L’avenir du club passe par le talent de Paul Stastny qui s’assure de la position de premier centre sans aucune difficulté. Stastny a été aux prises avec de fréquentes blessures et demeure un joueur fragile. Avec une année presque complète, il devrait produire au moins 70 points. Il sera flanqué de Wojtek Wolski et de Milan Hejduk. Wolski possède de très bonnes mains en plus d’être créatif, parfois trop même. Wolski a mené la ligne nationale avec 10 buts en 12 essais lors des tirs de barrage. Hejduk est un solide ailier d’expérience qui est aussi fin butteur que passeur. À cause d’un manque très important de profondeur, Matt Duchene sera incorporé à la formation. Duchene est considéré comme le centre le plus complet au niveau des recrues et certains vont même à le dire supérieur à Tavares. Il aura toutes les chances de nous impressionner.

À la défensive, l’Avalanche n’a rien à offrir, ou presque. À l’exception de John-Michael Liles et de Kyle Quincey, les défenseurs de Colorado sont incapables de supporter l’attaque. Liles participera à chacun des avantages numériques où il obtiendra la majorité de ses points. Kyle Quincey a causé une surprise l’an dernier alors qu’il a été solide avec son jeu simple, mais efficace. Il a cependant été opéré au dos pour une hernie discale. Il y a toujours Ruslan Salei pour se lancer devant la rondelle et prendre des pénalités douteuses.

Budaj a échoué lamentablement l’an dernier, mais il n’a jamais eu l’étoffe de gardien numéro un. L’arrivée de Craig Anderson est une bonne chose pour l’Avalanche, mais Anderson est lui aussi un gardien auxiliaire tout au plus. Il faut s’attendre à ce que les deux soient utilisés dans un ratio 50-50, à moins d’une belle surprise.

  • Share/Bookmark

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire