Match 8 – Le commentaire de Marie-Pier

Marie-Pier
 

Avec une série de cinq défaites consécutives, le Canadien de Montréal se devait de rebondir ce soir lors de la rencontre les opposant aux Thrashers d’Atlanta. Une équipe qui semble assez facile à battre, mais qui cette année en surprend plus d’un en étant détenteur du meilleur avantage numérique, du même coup elle peut aussi compter sur l’énorme talent du joueur clef Ilyaa Kovalchuk. En cinq matchs cette année, il a déjà récolté sept buts! De plus, le Tricolore affrontait le gardien de but Ondrej Pavelec qui remplace Keri Lethonen. Pavelec est en feu depuis le début de la saison, détenant une fiche de 3-1-0.

Fidèle à ses habitudes le CH a débuté la rencontre avec énergie nous offrant une première période remplie de rebondissements. Plusieurs poteaux et occasions de marqués ratées dont celle de Chipchura à environ quatre minutes de la fin du premier tiers. Par contre, nous avons eu droit à un très beau but de la part de Brian Gionta qui donna un second souffle au Canadien qui avait besoin de marquer en premier. J’ai beaucoup aimé l’attitude ainsi que la vigueur de l’entièreté de la formation ce soir. Certes, il y avait de la nervosité dans l’air, cependant je considère que l’équipe a bien canalisé ce stress pour en ressortir avec intensité durant trois périodes complètes. D’ailleurs, c’était la première fois cette saison que le tricolore menait après 40 minutes de jeu!

J’ai énormément apprécié que Jacques Martin maintienne ses trios stables et décide de garder Gionta, Gomez ainsi que Cammalleri sur la première ligne d’attaque. Pourquoi changer une formule gagnante? En plus, on a beaucoup moins vu le quatrième trio et du même coup le temps de glace de Kyle Chipchura a été fortement réduit, ce qui fait mon plus grand bonheur.

Pour ce qui est de la deuxième période, j’ai particulièrement détesté le geste, qui était à mon avis un assaut digne d’une suspension, de Colby Armstrong sur Marc André Bergeron qui disputait son premier match dans l’uniforme du Canadien de Montréal, évoluant au côté de Paul Mara. Par contre, Maxim Lapierre a très bien réagi en sautant immédiatement sur Armstrong pour défendre son coéquipier. Maxim se doit de jouer ce rôle de temps à autre, avec les problèmes que connait le 3e trio du Tricolore cette saison, il faut trouver une utilité à ces joueurs, et pour l’instant c’est de cette manière qu’ils contribuent. Donc, des hommes de caractère tel que Lapierre et Latendresse peuvent aider l’équipe dans ces cas là, jusqu’au moment où ils pourront débloquer et reformer le même genre de trio que la saison dernière avec Kostopoulos.

La troisième à été plutôt à l’avantage des Trashers qui en sont venus à réduire l’écart du nombre de tirs au but et à marquer le but égalisateur. Un autre coup ‘’salaud»  est survenu lors de cette période cette fois-ci à l’endroit de Scott Gomez qui n’était pas très bien placé il faut se l’avouer… C’était quand même un double échec vicieux de la part de Koslov.

Le tout s’est transporté en prolongation ou les tirs venaient de partout, le gardien Pavelec a été brillant tout au cours de la rencontre, si ce n’était pas de lui, le Canadien n’aurait pas eu besoin se rendre jusqu’en tir de barrage ou le trio explosif, en particulier Gomez ainsi que Gionta a continué son bon travail en marquant pour obtenir la victoire au tricolore. Bref, souhaitons voir notre équipe répéter l’exploit lors de la visite des Islanders de New York ce jeudi!

  • Share/Bookmark

Un commentaire to “Match 8 – Le commentaire de Marie-Pier”

  1. jean francois
    octobre 21st, 2009 at 11 h 46 min

    Salut la gang de Habs or Die, j’ai ajouté votre Blogue à ma page.

    Je le trouve intéressant ou vous invites a jeter un ptit coup d’oeil sur mon dernier article!

    http://analystesportif.blogspot.com/2009/10/des-changements-simposent.html

    Je vous est mis en vitrine aujour’dui dans mon après macth!

    GO HABS GO!!

    L’analyste.

Laisser un commentaire