Pas si mauvais début de saison. Sérieusement!

Après deux victoires contre Toronto et Buffalo, deux rivaux de division, et trois défaites dans l’Ouest canadien, le Canadien reviendra à la maison avec un début de saison pas si mal que ça quand on s’arrête pour y penser deux petites minutes.

Premièrement, la perte de Markov change complètement le visage du club. Notre défenseur offensif, sur qui on se fiait pour appuyer l’attaque et jouer majoritairement avec notre premier trio, a vraisemblablement vu sa saison prendre fin lorsque le patin de Carey Price a lacéré un tendon de son pied gauche durant le match contre Buffalo. Sans Markov, la relance de l’attaque est difficile. Nos défenseurs, lents et peu mobiles, ont beaucoup de difficultés à sortir de leur zone correctement. Jacques Martin devra compter sur l’arrivée de Marc-André Bergeron pour améliorer cette facette du jeu qui fait grandement défaut depuis la blessure du défenseur étoile. Le numéro 47 aidera dans ce domaine ainsi que sur l’avantage numérique qui ne peut qu’aller qu’en s’améliorant.

La fiche de 2-3 du tricolore n’est pas si mal, si l’on tient compte du fait que la moitié de l’équipe n’avait jamais joué ensemble avant le début de la saison, et que tous les joueurs sans exception doivent apprendre le système de jeu assez complexe de l’entraineur-chef Jacques Martin. Le régime Martin va surement procurer son lot de victoires au Canadien lorsque l’équipe aura eu suffisamment de temps pour le pratiquer et le comprendre. Il ne fallait pas s’attendre à ce que tout le monde maitrise et exécute efficacement ce système à partir du jour un quand même!

Deux victoires et trois défaites ce n’est pas si vilain quand on pense que les deux « supposés » meilleurs buteurs de l’équipe sont en panne sèche! Andrei Kostitsyn a marqué seulement un but en cinq rencontres. Son jeu depuis le début de la saison est tout simplement horrible! La bonne nouvelle est que ca ne peut qu’aller en s’améliorant, vraiment. Mike Cammalleri, lui pour sa part, joue de façon inspirée. Le fait que le diminutif attaquant n’est pas encore marqué ne devrait pas soulever l’ire des partisans montréalais. Lorsqu’il se mettra à marquer régulièrement, le Canadien gagnera beaucoup plus souvent.

Avec un séjour de six matches consécutifs à Montréal, le tricolore devrait rapidement aller chercher sa part de victoire. L’attente entre le dernier match et la rencontre contre le Colorado devrait être bénéfique pour l’entraineur-chef qui jouira de quelques bonnes pratiques pour inculquer sa doctrine dans la tête de ses joueurs. Considérant qu’aucun des prochains six adversaires font parti de l’élite de la ligue, les Glorieux pourrait bien finir ce séjour à domicile avec une fiche de 4 victoires et 2 défaites. Restons positifs, il est encore très tôt dans la saison.

Par Éric Lauzon

  • Share/Bookmark

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire