Patriot Games

Nous allons nous mettre d’accord sur un point en partant: aucun joueur chez le Canadien n’a ébloui les fans jusqu’à présent, à part peut-être Tomas Plekanec. Certains joueurs jouent bien, mais la rondelle ne veut tout simplement pas pénétrer dans le filet. D’autres accomplies bien leur rôle, mais pas davantage. Et, il y en a d’autres qui jouent carrément mal et dont les efforts semblent très questionnables. Parmi ce groupe de joueurs se retrouvent nos trois Québécois!

Débutons par l’analyse du jeu de Georges Laraque, le plus facile à évaluer. J’entends dans plusieurs médias en ce début de saison, que Georges fait son travail et qu’on ne peut rien lui reprocher… ce à quoi je dois répondre «Wow!!!». Georges ne coute pas encore de matchs au Tricolore, mais quand va-t-il fournir de l’énergie à l’équipe? Son rôle est de donner un second souffle au club quand elle en a de besoin, c.-à-d. après un but de l’adversaire, après une mise-en-échec sévère sur un de nos joueurs de premier plan, en début de période à domicile pour indiquer qu’il sera difficile de venir jouer au Centre Bell, etc. Laraque doit frapper fort et se battre pour procurer cette énergie, il est payé pour cela après tout. S’il ne peut faire cela, Martin se doit de le clouer dans les gradins.

Maxim Lapierre est un joueur méconnaissable depuis le début de la campagne. Sa fougue habituelle est disparue Son jeu défensif de haut calibre, parti. Sa touche offensive de l’an dernier, envolée. En tant que centre, Lapierre a la responsabilité d’orchestrer le travail du troisième trio, tâche qu’il n’accompli pas en ce début de saison. Maxim devra retrouver son excellent coup de patin de l’an passé et il devra être beaucoup plus acharné dans les coins de patinoires afin de gagner ses batailles et de pouvoir remettre les rondelles à ses coéquipiers qui devraient être normalement postés en avant du filet…

Parlant de joueur qui devrait se poster devant les buts, Guillaume Latendresse est une déception cette saison exactement pour cette même raison, une situation qui le hante depuis son arrivée avec le Canadien. On le répète souvent, le gros 84 ne se poste pas devant le filet pour les retours de lancers, résultats, il manque plusieurs buts! Son gros défaut cette saison est, à mon avis, son immobilité. Il a toujours été plus lent que rapide, mais cette saison Guillaume est carrément arrêté sur la patinoire, ce qui le place souvent hors de position et il doit par conséquent jouer du hockey de rattrapage. Si Guillaume peut faire aller ses pieds davantage et foncer plus souvent au but, il pourrait rapidement remettre sa saison sur les rails.

Les seuls Québécois sur l’équipe en ce moment ont débuté l’année d’un bien mauvais pied. On espère que Marc-André Bergeron, qui se joindra au club sous peu, pourra donner plus de raisons au peuple de vouloir la présence de joueurs québécois sur l’équipe parce que jusqu’à présent, on ne peut pas dire que nos représentants sont une source de grande fierté pour les fans du Tricolore…

Écrit par Eric Lauzon

  • Share/Bookmark

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire